Actualités

Exposition
« LE PATRIMOINE RELIGIEUX DE MILLY-LA-FORET ET DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DE 2 VALLEES »

Du 10 septembre au 2 octobre à l'Espace Culturel du Moustier à Milly-la-Forêt.


Edition du livre

« LE PATRIMOINE RELIGIEUX DE MILLY-LA-FORET ET DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DE 2 VALLEES »






samedi 4 décembre 2010

Jean-Charles

De son vrai nom Jean Louis Marcel Charles, Jean Charles est né le 2 décembre 1922 à Saint-Aulaye (Dordogne).


Fils de marchand de biens, il fut professeur, surveillant, speaker à la radio, employé de comptoir en Afrique Noire, commissaire de bord sur un bateau-usine, garçon de course à l'ONU (1942-51), journaliste (1952), puis écrivain", résumait-il dans le Who's Who France. A la rubrique "sport favori", il avait mis "sieste", jugé pas assez sérieux, il n'a donc subsisté que la mention "tennis de table", dont il était grand amateur et de haut niveau.

Il écrivit d'abord Les Perles du facteur (1959), mais c'est La Foire aux cancres qui le consacra en 1962. "La Foire aux cancres a été tiré à plus d'un million d'exemplaires, deux millions avec les traductions (en une vingtaine de langues), en chinois, en japonais... sauf en anglais. Les Anglais n'en ont pas voulu", a déclaré à l'AFP Jehanne Jean-Charles, son épouse et elle même auteur.

"Il l'avait rédigé comme un pamphlet contre l'enseignement, contre ce programme scolaire très inadapté, mais l'ouvrage a eu un tel succès et fait tellement rire que c'est totalement passé inaperçu. Un seul l'avait compris, Jean Cocteau", se souvient-elle.

"Jean Cocteau lui avait écrit : « l'admirable, c'est ce programme que vous avez dénoncé et qui est toujours d'actualité », et il lui avait dit qu'il avait su discerner la poésie chez les enfants".

Parmi les perles de "La Foire aux cancres" : "L'Australie est située aux antilopes de la France", "Les trois grandes époques de l'humanité sont l'âge de la pierre, l'âge du bronze et l'âge de la retraite", "Principe d'Archimède : tout corps plongé dans un liquide en ressort mouillé".


Après "La Foire aux cancres", il produisit de nombreux recueils de "perles" et autre variantes dans le registre de l'humour : Foire aux assurances, aux antiquités, Vingt cancres après, Le rire c'est la santé, ainsi que "Meurtres sur carte postale", un policier, et "Phama, prix Goncourt", un roman.

Parmi ses derniers ouvrages, "Pièges et malices du savoir-vivre" (1994), "Ou est donc ma femme" (1999) et "Vive le Lot". Il avait pratiquement achevé "Vive les centenaires".

Jean Charles, grand collectionneur de cartes postales, a habité plus de vingt ans à la Cancrerie à Oncy sur Ecole.


Jean Charles est décédé à Cahors le 21 juin 2003.

Aucun commentaire: