Actualités

Exposition
« LA HALLE DANS TOUS SES ETATS »

Le 16 septembre sous la halle
Du 17 septembre au 8 octobre à l'Espace Culturel du Moustier à Milly-la-Forêt.


Edition du livre

« LA HALLE DANS TOUS SES ETATS »







dimanche 4 juillet 2010

Henri Mortera, fondateur des sociétés de secours mutuels, ancêtre de la sécurité sociale


La Fête du 80ème Anniversaire 
de la Société de Secours Mutuels de Milly


Dimanche dernier, pour honorer la mémoire de son fondateur, M. Mortera, la Société de Secours Mutuels de Milly avait organisé une fort belle fête à l’occasion de l’inauguration d’une plaque apposée au 33 rue Mortera, sur la maison, habitée aujourd’hui par M. Duchesne, où est mort le fondateur de cette société.

A 15 heures, M. Vajou, maire, la municipalité, les fonctionnaires, M. H. Seguin, président et les membres de la Société de Secours Mutuels se formaient en cortège, place de la Mairie.

La compagnie de Sapeurs-Pompiers, sous le commandement du lieutenant Limery, prenait la tête du défilé. M.Durier, garde-champêtre, membre de la société ouvrait la marche.

Le froid était tel que la foule qui accompagne d’habitude les cortèges milliacois était plus que réduite.

A l’arrivée à la maison Mortera, sur laquelle est scellée une plaque commémorant sa mémoire et au-dessous de laquelle avait été placé en médaillon sa photographie, M. Vajou, maire, dit que le Conseil Municipal de Milly en faisant sceller aux frais de la commune, sur cette maison, une plaque commémorative a voulu honorer la mémoire et perpétuer le souvenir du fondateur de la Société de Secours Mutuels de Milly.

« En posant cette plaque, disait-il, le Conseil municipal est certain d’avoir agi selon la volonté des habitants, chacun désirant participer à la reconnaissance due à un homme de bien ».

Après l’hommage du maire, M. Henri Seguin, président de la Société, prononça le discours suivant :

« Mesdames, Messieurs,

Il y a 80 ans, le 5 Février 1850, M. Henri Mortera constituait la Société de Secours Mutuels de Milly en groupant autour de lui des hommes de cœur aux idées généreuses. Depuis cette date, au cours de ses quatre-vingts années d’existence, la Société de Secours Mutuels a rendu des services éminents et indéniables à plusieurs générations, ne cessant de se développer grâce à l’élan magnifique donné par son fondateur.

La mémoire de M. Mortera est toujours vivante dans notre Société et on peut dire que jamais les Milliacois ont oublié son nom.

M. Mortera vient jeune à Milly. Imbu des idées les plus nobles et les plus libérales, il est le propagateur des idées républicaines à Milly et il les répand parmi ses concitoyens. Il considérait la République comme un idéal et prétendait qu’il ne suffisait pas de se dire républicain parce que pour être digne de ce nom il fallait en avoir les qualités et en pratiquer les vertus.

Ce n’est qu’après vingt ans de propagande et de lutte que M. Mortera arrive à réunir ses amis et adeptes en une société de secours mutuels, appliquant dans le domaine pratique la plus généreuse des idées humaines : la Fraternité.

Mais les passions politiques font méconnaître le but humanitaire de la société de secours mutuels et le président Mortera est dénoncé comme ayant formé une société contre l’Empire… Il est inquiété et il voit sa liberté menacée. Il en a toujours été ainsi pour les pionniers du progrès.

Malgré des attaques (dont aujourd’hui nous ne pouvons comprendre la cause), les mutualistes milliacois persévèrent et poursuivent leur but. M. Mortera est un lutteur ; il reste sur la brèche. Les rangs grossissent de plus en plus. Bientôt, ils deviennent une force et leurs concitoyens reconnaissent enfin les bienfaits de leur groupement.

Pendant trente années, M. Mortera est président de la Société. Il l’administre avec justice et fermeté, en homme de cœur et de dévouement, et, à la fin de sa vie, il a la grande joie de voir son œuvre couronné de succès.

M. Mortera est mort le 28 Décembre 1881 dans cette maison, la plaque que nous inaugurons aujourd’hui perpétuera son souvenir dans l’avenir.»


Source : L’Abeille d’Etampes du 15 février 1930.

La rue Mortera fut renommée "Rue Jean Cocteau" en 1963.