Actualités

Exposition
« LA HALLE DANS TOUS SES ETATS »

Le 16 septembre sous la halle
Du 17 septembre au 8 octobre à l'Espace Culturel du Moustier à Milly-la-Forêt.


Edition du livre

« LA HALLE DANS TOUS SES ETATS »







dimanche 1 février 2015

Raymond-Auguste GEBER, instituteur à Milly-la-Forêt.



Raymond-Auguste GEBER, est né le 23 juin 1905 à Hatten, petit village Alsacien, sous occupation Allemande. Il fut réintégré dans la nationalité française en 1919.


Issu d’une famille paysanne, il perdit ses parents très jeune.

Il suivit ses études tout en faisant son service militaire et en travaillant comme surveillant au lycée de Phalsbourg.

Il obtint ses premiers postes d’instituteur dans le nord de l’Alsace, à Wengelbach, puis à Littenheim.

Réfugiés d’Alsace où son épouse et lui-même enseignaient, ils furent nommés à Milly en 1941. 
 
M. et Mme GEBER

Ils y restèrent jusqu’à leurs retraites en 1965.

Passionné d’histoire et de langue française, il a écrit de nombreux articles et ouvrages ; sur la guerre de 100 ans, sur l’épopée de Jehanne d’Arc dans le Gâtinais français, et sur l’histoire de Milly. En 1966, il écrit le livre « Milly-la-Forêt – Cent dates d’histoire des origines à 1810 » avant d’en donner une suite avec son ami Marcel HOUDY. Ce livre « Milly et son histoire » est publié en 1972 au bénéfice des Amis de la Chapelle Saint-Blaise.

Voisin et ami de Jean Cocteau, il a souvent partagé avec lui son goût de l’histoire de Milly.

« Autorisé de fouilles », il créa, avec M. Angelier, le Musée archéologique de Milly où furent exposés sarcophages et objets anciens, découverts dans la région. Une partie de la collection de ce musée a été transférée au Musée Archéologique de Saint-Germain-en-Laye.

Officier des Palmes Académiques et Officier du Mérite Agricole, il fut nommé, dans les années 1950, Secrétaire de la Société des Antiquités et des Arts de Seine et Oise, et reçut, en 1978, la Médaille d’Honneur de la Ville de Milly.

Après la guerre, il choisit de rester à Milly, car il aimait ce village boisé et accueillant qui lui rappelait les forêts de son Alsace natale. Il aimait aussi ses habitants, dont une grande partie l’avait eu comme instituteur.

Raymond-Auguste GEBER est décédé à Niort, en 1984.



Monsieur Roger GALLOIS se souvient de son instituteur :


Après avoir obtenu l’examen du Certificat d’Etudes, j’ai passé deux années au Cours complémentaire. Notre instituteur était Monsieur GEBER, son épouse était Directrice de l’école maternelle. C’était en 1946-1947,  j’avais 14-15 ans.

L’école se situait à l’emplacement de l’actuel Espace Culturel Paul Bédu. L’entrée qui se faisait par la place Grammont donnait sur la cour de récréation. Il n’y avait qu’une seule classe de cours complémentaire. Nous étions 20 à 25 par classe, que des garçons.

Lorsqu’une personne, l’instituteur ou autre,  se présentait à l’entrée de la classe nous devions nous lever pour la saluer. Debout devant notre table, nous attendions que la personne nous rende notre bonjour et nous autorise à nous rasseoir.

Nous étions deux par table, tous habillés d’une blouse grise. Notre table d’écolier était en bois. Elle disposait de deux encriers et d’un casier pour y ranger notre cartable. Elles étaient cirées toutes les semaines. Les élèves remplissaient les encriers.


Classe de CM1 en 1955/1956

Je garde un très bon souvenir de Monsieur Raymond-Auguste GEBER. Il était toujours habillé d’un costume-cravate. Bien qu’assez sévère, il était gentil, près de ses élèves et apprécié par beaucoup d’entre eux. Il nous enseignait l’histoire, la géographie et l’anglais.

Il avait réussi à trouver un petit jardin, où il nous emmenait en dehors des heures de cours pour nous apprendre à travailler la terre et nous initier à la botanique.
 
A cette époque, les punitions étaient fréquentes. En fonction de la gravité de la « bêtise » faite, nous devions recopier 50 ou 100 lignes de texte. Il arrivait parfois, qu’il nous tape le bout des doigts, repliés vers le haut, avec une règle en bois.