Actualités

Edition des livres

« MILLY DANS LA TOURMENTE 2e ÉDITION » (ÉDITION DU CENTENAIRE)


« HOMMAGE AUX POILUS MILLIACOIS 1914-1918 »



Exposition

« HOMMAGE AUX POILUS MILLIACOIS 1914-1918 »

du 13 octobre au 18 novembre 2018







jeudi 10 mai 2018

Un peu d'histoire


Notre association, comme tant d’autres, entend étudier le patrimoine historique, culturel et architectural de notre région. Elle souhaite dévoiler ce qui est resté caché, voire insoupçonné, depuis, parfois, des siècles et transmettre cette connaissance au plus grand nombre.

Nous sommes la dernière en date, jusqu’à ce qu’une nouvelle association vienne, à son tour, participer à faire perdurer la mémoire de Milly et de ses environs.

Mais, si nous sommes la dernière-née, c’est que d’autres avant nous ont affiché cette volonté d’œuvrer à faire connaitre notre patrimoine. En effet, ainsi que nous l’a appris M. Frédéric Delacourt, il s’est créée à Milly, en 1961 et à l’initiative de l’instituteur, M. Géber, une association avec les mêmes buts et portant presque le même nom que celui que, par coïncidence, nous avons choisi.



Dix ans plus tôt, c’était le pharmacien, M. Angelier, qui s’était lancé dans cette entreprise, agrémentant son officine d’un petit musée archéologique. La majorité de ces vestiges provenaient à la fois de ce que les chercheurs amateurs, comme MM. Hardoin et Bédart, lui apportaient et des trésors dévoilés par les agriculteurs lors du labourage de leurs champs. Par la suite, ces objets furent exposés dans une ancienne école devenue « musée » : l’actuel Espace Culturel Paul Bédu alors appelée Musée de la Préhistoire.


Photo M. Benard du Gersar

Musée de la Préhistoire en 1985 -
Photo M. Benard du Gersar
 

Cette collection composée d’objets de l’âge du fer, de la période gallo-romaine et du haut Moyen-Age fut ensuite confiée au Musée archéologique d’Ile de France de Nemours. Du moins, le peu qui ne fut pas pillée quelques temps avant son transfert …


Une idée plus précise de ce que contient cette collection est à rechercher dans les communications de MM. Benard et Sénée du Gersar dans le n°27 de leur revue « Art rupestre » de décembre 1986 ainsi que dans le bulletin de la Société Historique et Archéologique de Corbeil, de l’Essonne et du Hurepoix de 1989.

Faute de pouvoir présenter ces objets lors d’une exposition temporaire à Milly, nous avons sollicité l’autorisation du Musée archéologique d’Ile de France de Nemours pour venir photographier ces pièces. L’autorisation reçue, notre photographe Quentin Kheyap a pu s’y rendre pour partager avec vous ces quelques clichés.
 

Objets de pierres taillées âgés d’environ 6000 ans

Ces fragments de poteries, âgés d’environ 3000 ans ne sont pas « tournées » mais « modelées », soit à partir de colombins, soit par amincissement des parois d’une boule, ou encore par juxtaposition de petites mottes. Un décor fait avec les doigts est ensuite collé dessus.
On trouve également aussi des ossements humains dont ceux-ci qui appartenaient à une femme âgée de 50 ans au moins, gracile et droitière. Celle-ci avait usé fortement ses incisives et ses prémolaires. Elle souffrait d’arthrose et d’ostéoporose ….