Actualités

Exposition
« LE PATRIMOINE RELIGIEUX DE MILLY-LA-FORET ET DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DE 2 VALLEES »

Du 10 septembre au 2 octobre à l'Espace Culturel du Moustier à Milly-la-Forêt.


Edition du livre

« LE PATRIMOINE RELIGIEUX DE MILLY-LA-FORET ET DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DE 2 VALLEES »






vendredi 29 août 2008

L’Hôtel-Dieu de Milly la Forêt

.
Sur l’emplacement des jardins, devant l’Hôtel de Ville, s’élevait, en bordure de la rue, l’ancien Hôtel-Dieu Saint-Nicolas, encore dans la mémoire de tous les Milliacois.

L’Hôtel-Dieu de Milly, ou Hôpital Saint-Nicolas, était de formation fort ancienne ; il aurait été établi par la reine Bathilde, fondatrice du Couvent de Chelles. Notons qu’en 1750, l’Hôtel-Dieu de Milly payait encore à l’Abbaye de Chelles un droit de relief ; cette abbaye possédait plusieurs privilèges qui remontaient à cette reine Bathilde. Ce fait est curieux à noter et prouverait en tous cas l’origine ancienne de l’Hôtel-Dieu de Milly. Ajoutons encore que la reine Bathilde avait décidé de la vocation de Saint-Wulfran, seigneur de Milly au VIIIème siècle.

Les revenus de l’Hôpital furent notablement augmentés lorsque Louis XIV réunit à l’Hôtel-Dieu de Milly, les Maladreries de Saint-Blaise de Milly et de Larchant (Seine-et-Marne).

Marc de Saint-Aulaire réorganisa l’Hôpital en 1737 et lui donna un règlement. Avant sa reconstruction en 1759, l’Hôtel-Dieu comprenait un grand corps de bâtiment qui n’était pas achevé. Il y avait une vieille chapelle dont le sanctuaire était vouté en pierre. Les croisées étaient « curieuses par leurs formes et leurs peintures de vitraux ». Ce fut grâce aux legs de M. Langlois que la reconstruction fut faite en 1709. Le Baron de Milly fit don de 500 livres et de la cloche de Saint-Eloy. Cette cloche est maintenant au-dessus de la porte de l’Ecole des Filles.

En 1792, les biens de l’Hôtel-Dieu furent confisqués. Napoléon restitua une partie des ressources en 1807, notamment des terres dans l’arrondissement de Pontoise, en 1811.

La chapelle et les deux autres salles furent converties en mairie en 1804. Enfin, en 1872, l’Hôtel-Dieu fut remplacé par un Bureau de Bienfaisance.

De tous temps, on soignait les malades et instruisait les jeunes filles. L’Hôpital ne comprenait plus que six lits en 1787. Les bienfaiteurs étaient inhumés dans la chapelle.
.
Sources : Les Rues de Milly - Promenade historique et archéologique dans Milly-en-Gâtinais par Georges Lasserre (1930).