Actualités

Exposition
« LE PATRIMOINE RELIGIEUX DE MILLY-LA-FORET ET DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DE 2 VALLEES »

Du 10 septembre au 2 octobre à l'Espace Culturel du Moustier à Milly-la-Forêt.


Edition du livre

« LE PATRIMOINE RELIGIEUX DE MILLY-LA-FORET ET DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DE 2 VALLEES »






dimanche 16 mars 2008

Tombes de guerre du Commonwealth au cimetière de Courances

Durant la nuit du 7 au 8 juin 1944 un important raid allié en provenance de Grande Bretagne comprenant 195 Halifax, 122 Lancaster et 20 Mosquito avait pour objectif de bombarder les installations ferroviaires du sud-ouest de la région parisienne notamment, Versailles, Juvisy, Massy-Pallaiseaux afin d'empêcher aux renforts de la Wehrmatch de rejoindre les plages du D-Day. 17 Lancaster et 11 Halifax furent abattus par la Flak.

Bombardier Halifax
Touché par la Flak, Au terme de 10 à 15 minutes de difficultés dans le ciel corbeillois, le bombardier Halifax MZ568 EY-E qui avait décollé de Breighton (Yorkshire) à 22h52 est venu s'écraser à 1h15 sur la maison située 2 rue de Gournay à Corbeil. Le pavillon s'écroula et pris feu. Les occupants venaient d'évacuer leur pavillon pour se réfugier dans une cave de l'autre côté de la rue.

Le rapport de la Défense Passive déclare qu'à cet instant aucun corps n'a été retrouvé et qu'il s'agit d'un avion de chasse américain bimoteurs laissant supposer que le pilote avait pu sauter en parachute.

Dès le jour venu, six corps furent découverts dans la carcasse de l'avion qui était bien un quadrimoteur Halifax enfoui dans le sol et les ruines du pavillon. Les dépouilles de l'équipage anglo-canadien furent alignées près de l'avion. Les soldats allemands repoussaient les habitants de Corbeil qui venaient déposer des fleurs auprès des corps. La Feldgendarmerie emporta les six corps à la Kommandantur de Courances à 30km de Corbeil.
.
L'équipage a été inhumé dans le cimetière de Courances avec les honneurs militaires rendus par l'armée allemande.

.
Deux jours après, soit le 10 juin, alors que les lieux du crash étaient interdits, un Abbé de Corbeil est venu fouiller la carcasse de l'avion. C'est alors qu'il découvre un septième corps, l'officier canadien Leonard Gold qui est aussitôt soustrait à l'autorité allemande et enterré au cimetière de Corbeil. Ce qui explique aujourd'hui les six tombes à Courances et une sépulture à Corbeil.
Lors de l'inhumation à Courances, un corps était inconnu. Il a été identifié ensuite par la RAF comme étant celui de T.N.W Bisset.

Aucun commentaire: